Pillage de la caisse fédérale - Initiative Vache à lait NON

Le « tout bagnole » des années 1960 est à nouveau très à la mode au Parlement.

Le lobby des importateurs d’automobiles veut se servir là où il y a beaucoup à prendre sans trop fournir d’efforts : dans la caisse fédérale. En cas de réussite, 1,5 milliard de francs supplémentaire par an serait affecté à la construction routière. C’est une diminution radicale de l’offre des TP régionaux ainsi que de nouvelles hausses de prix qui suivront, sans compter les mesures économiques draconiennes qui séviront dans les domaines de la formation et de la recherche, de la coopération au développement ou de l’agriculture.

L’initiative, trompeusement nommée « Pour un financement équitable des transports » est tout sauf équitable, car en tenant compte du pouvoir d’achat, dans aucun autre pays européen conduire est aussi bon marché qu’en Suisse. Les impôts et les taxes n’ont pas été modifiés ces 25 dernières années – ils n’ont même pas été adaptés une seule fois au renchérissement. En Suisse, on est loin d’appliquer le principe du pollueur-payeur : chaque année, des coûts externes à hauteur de 6,5 milliards de francs sont répercutés sur la collectivité.

L’ATE s’engage totalement afin que notre pays cesse d’être envahi par le béton. Seuls vos dons généreux nous permettront de tenir tête aux antagonistes politiques. Nous vous remercions chaleureusement de votre soutien.

Oui, je soutiens l'ATE par un don
Mes informations