Communiqués

Berne | 12.02.2017

FORTA : résoudre les problèmes de trafic dans les agglomérations

Un succès d'estime : passé 35 pour cent de Non au FORTA

NAF Lead FR

L’ATE Association transports et environnement regrette le oui au Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération FORTA. Le peuple suisse a davantage plébiscité le principe d'un fonds pour assurer le financement des programmes d'agglomération et des routes nationales que la sévère ponction des caisses fédérales.

Le FORTA – Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération a été présenté comme une anodine mesure d’entretien des routes et une solution aux problèmes du trafic d’agglomération. L’ATE est consciente qu'il est nécessaire d’assurer le financement à long terme de l’infrastructure routière. Toutefois, la grave ponction de 650 millions de francs par année des caisses de la Confédération fait soucis. Ce n’est pas tant ce déséquilibre que le peuple a plébiscité, mais bien davantage le principe même d'un financement pérenne des routes nationales et avant tout les investissements dans les infrastructures d'agglomération.

Le résultat de la votation montre avant tout que le souverain – tout comme gouvernement et parlement – souhaite poursuivre les programmes d’agglomération. Trois quart du trafic suisse se déroulent dans les agglomérations. Il est donc essentiel de poursuivre les programmes car ils incarnent la vision d’une politique des transports d’avenir : une planification coordonnée des transports et de l’habitat – pour des villes, des agglomérations et une Suisse où il fait bon vivre.

Plus d'informations

Lisa Mazzone, membre du comité central de l'ATE, tél. 077 404 16 08
Caroline Beglinger, co-directrice de l'ATE, tél. 079 310 11 86