Communiqués

Berne | 02.03.2017

Le guide pour l'achat d'une voiture peu nocive

EcoMobiListe 2017: Les hybrides et les voitures au gaz naturel en tête

EML 2017 Lead

Dans le segment des voitures électriques, la nouvelle édition de l'EcoMobiListe de l'ATE Association transports et environnement accueille avec satisfaction l'émergence de modèles aptes à une utilisation quotidienne. Les hybrides et les voitures au gaz naturel dominent le classement.

La Toyota Prius reconquière la première place de l'EcoMobiListe. De nombreuses années durant, elle avait occupé la plus haute marche du podium. Elle fait aujourd'hui son retour. Par rapport à ses concurrentes hybrides, elle a gagné en légèreté et en efficience. Dès lors, elle n'émet plus que 70 g de CO2 par kilomètre.

Après avoir été en tête de l'EcoMobiListe ces quatre dernières années, le trio de modèles au gaz naturel VW eco up!, Skoda Citigo et Seat Mii occupe cette année la deuxième place, précédant les versions gaz naturel de l'Audi A3 et de la VW Golf. Trois autres modèles au gaz naturel viennent clore la liste des dix premiers. La propulsion au gaz naturel émet moins de CO2 que celle à essence ou au diesel. Qui plus est, le gaz naturel vendu sur le marché suisse contient 20% de biogaz, neutre pour le climat et produit à base de déchets organiques.

Outre la lauréate – la Toyota Prius – deux autres modèles hybrides se classent parmi les dix meilleurs, à savoir : la Lexus CT 200h et la Toyota C-HR. En 2016, en Suisse, la part de marché des voitures hybrides (hybrides plug-in non compris) a pour la première fois franchi le seuil des 2,5% des ventes de voitures neuves. Les deux tiers de ces modèles étaient de marque Toyota/Lexus.

Deux modèles essence de Suzuki, la Celerio et la Swift, se sont aussi placés dans le top ten, tous deux issus de la catégorie petites voitures.

Pas de modèles diesel parmi le dix meilleurs

Aucun modèle diesel ne se classe dans le top ten. Par catégorie non plus, les diesel n'apparaissent quasiment jamais parmi les meilleurs, étant donné qu'en conditions réelles sur route, ces modèles émettent beaucoup plus d'oxydes d'azote (NOx) que la valeur admise. C'est la raison pour laquelle de nouvelles valeurs limites d'émission de NOx entreront en vigueur pour les voitures neuves le 1er septembre 2017.

Dès lors, on doit s'attendre à la sortie ces prochains mois de nouvelles voitures diesel moins gourmandes et surtout moins polluantes. Elles seront présentées dans les actualités de l'EML de juillet et d'octobre 2017 et seront ajoutées à la base de données du site www.ecomobiliste.ch .

Variété des modèles - l'origine du courant déterminante

La variété des modèles électriques ne cesse de croître. Leur autonomie s'améliore continuellement et leur prix devient peu à peu abordable. Ainsi, la nouvelle Renault Zoe garantit une autonomie de 400 km et la nouvelle Opel Ampera-e assure même 520 km. En outre, Hyundai a développé une voiture exclusivement conçue pour des modes de propulsion non classiques : la Ioniq. Un modèle hybride et un modèle purement électrique sont déjà disponibles, alors qu'un plug-in hybride fera sa sortie sur le marché cet été.

L'élément déterminant du caractère écologique d'une voiture électrique est l'origine du courant utilisé pour la recharge de ses batteries. Un écobilan optimal ne peut être garanti qu'en s'approvisionnant en courant d'origine écologique. L'EcoMobiListe évalue dans une catégorie séparée les voitures électriques fonctionnant avec du courant électrique Suisse labélisé «naturemade star».

Plus d'informations

Caroline Beglinger, Co-directrice de l’ATE, tél. 079 310 11 86