43 pour cent de Non est un succès d'estime

L'ATE regrette l'issue de la votation sur le Gothard.
Une victoire du Oui avait été claironnée depuis le début. Pourtant, les Non avaient fortement augmenté ces dernières semaines. Pour l'ATE, 43 pour cent de Non est un succès d'estime.

«Nous n'avons malheureusement pas réussi, bien que de nombreuses personnes soient convaincues qu'une deuxième galerie au Gothard est un non-sens payé très cher», relève Evi Allemann, Présidente de l'ATE. «Ce résultat montre aussi que le peuple suisse tient à une politique des transports durable.»

Il appartient à présent au Conseil fédéral de tenir parole et de miser résolument sur le transfert du transport des marchandises sur le rail. A cet égard, le nouveau tunnel ferroviaire de base du Gothard représente une chance unique. En outre, l'ATE attend de la part du Conseil fédéral qu'il tienne sa promesse de ne jamais ouvrir plus d'une voie à la circulation dans chaque sens.

Les partisans d'un deuxième tube sont malheureusement parvenus à leurs fins avec leurs propos alarmistes et leurs promesses de sécurité trompeuses. Pour l'ATE, il était clair dès le départ que ces arguments fallacieux ne visaient qu'à tenter une troisième fois d'imposer une nouvelle galerie routière au Gothard.

«La proportion de Non est un succès d'estime, sachant que l'ATE et les organisations alliées ont dû se battre contre une puissante campagne financée par le lobby de l'automobile et de la construction routière», soulignent Evi Allemann et Roger Nordmann, Vice-président de l'ATE.

Après un tel résultat, l'ATE se sent confortée dans son engagement pour une mobilité respectueuse de la personne et de l'environnement. En effet, le 5 juin 2016 déjà, le peuple sera appelé aux urnes pour une nouvelle votation importante pour la politique des transports et leur financement : sur l'initiative dite «vache à lait». Son acceptation transformerait la Suisse en un enfer de transit routier.